S’expatrier en famille : un nouveau départ !

TEMPS DE LECTURE : 5 MINUTES

20 novembre 2020
Expatriation Famille

L’expatriation n’est pas seulement l’aboutissement d’un projet professionnel. Il implique bien souvent votre conjoint, vos enfants et votre famille.

En effet, s’expatrier en famille est aborder aussi sous l’angle psychologique, financier et culturel.

Changer de pays, de vie, revient aussi à changer de cultures. En effet, us et coutumes sont différents entre le Canada et Hong Kong.

Pour que votre expatriation soit réussie, il faut donc s’y préparer, anticiper certaines démarches.

On vous éclaire sur le sujet, voici nos conseils.

Expatries : un véritable projet en Famille

Si partir vers un nouveau pays est une expérience unique, il faut bien prendre en considération que chaque membre de la famille doit être inclus et préparer à ce projet.

Le retour d’expérience des expatriés sur ce point est unanime : la cellule familiale doit être solidaire. L’intégration du conjoint et des enfants est essentielle dans le processus d’expatriation.

Nouveau pays, nouveau départ

C’est aussi une nouvelle vie où chacun perd ses repères. Qu’ils soient géographiques, culturels, linguistiques, tout sera différent. L’école pour vos enfants, les relations professionnelles pour vous et votre conjoint.

De nombreux témoignages font état d’une restructuration des liens familiaux. Les premiers mois dans votre nouveau pays, vous aurez probablement peu de relation. Cela favorise le rapprochement des membres de votre famille. On est plus solidaire les uns envers les autres et plus à l’écoute.

C’est une force qui ne doit pas devenir une faiblesse. Il ne faut pas que votre famille reste repliée sur elle-même. Vivre dans un nouveau pays est une opportunité unique de s’ouvrir sur des nouvelles cultures.

Gérer les tensions au sein de la famille en expatriation

Lors des premiers temps de l’installation, des tensions peuvent rapidement faire surface. Les principales apparaissent lorsque l’un des deux conjoints n’a pas de travail sur place.

Ne trouvant pas sa place, le conjoint se trouve en position de « suiveur ». De là, il peut naître le sentiment de sacrifier pour l’autre.

De même, les problèmes d’adaptation à votre nouveau pays sont aussi source de conflits. Il est donc indispensable de communiquer, anticiper les moments de doutes.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Les avantages de s’expatrier en famille...

Ils sont bien évidemment nombreux. Tout d’abord, vous allez vous offrir une nouvelle qualité de vie. Si la France offre de bonnes conditions pour vivre en famille, de nombreux autres pays la surclassent. Helsinki en Finlande en est le parfait exemple.

Pour vos enfants ou votre conjoint, ils vont pouvoir apprendre une nouvelle langue. Devenir bilingue sera pour eux un réel plus dans leur future vie professionnelle. De nombreux expatriés témoignent que leurs enfants sont devenus trilingues. En plus du français et de l’anglais, ils apprennent aussi la langue de leur pays d’expatriation.

Les enfants d’expatriés doivent apprendre à s’intégrer dans un nouveau pays. Cela renforce leur capacité d’adaptation et leur offre un autre vison du monde.

Pour vous ou votre conjoint, c’est l’occasion de se créer un nouveau projet. Entreprendre, faire une formation, du bénévolat. Les occasions sont multiples. Trouver un travail ou une occupation sera un facteur positif pour son intégration.

Enfin, vous aurez une nouvelle sur le monde. Vous gagnerez en ouverture d’esprit.

Assurance Sante Expatrie Famille

…et ses inconvénients

Le choc culturel de l’expatriation

Comme nous l’avons déjà dit, nouveau pays, nouvelle vie et nouvelle culture. C’est un véritable déracinement que l’on subit. Tous les repères sont différents. Même si un pays nous semble proche, il faut s’y préparer.

Prenons l’exemple de ce couple parti au Canada. Installés au Québec, ils ont eu l’impression de réapprendre le français. La gastronomie française leur manquait quotidiennement. L’hiver est long et froid au Québec, cela peut paraître interminable les premières années.

Faire une préparation interculturelle avent son départ à l’étranger peut être une bonne chose. Des coachings existent !

Les enfants et la famille

On s’aperçoit aussi rapidement qu’on n’a plus de grands-parents pour s’occuper des enfants pendant les vacances solaires ou lorsqu’ils sont malades.

Certes, on peut avoir une voisine ou une bonne amie, mais ce n’est pas la même chose.

Les expatriés se plaignent souvent de l’éloignement avec leur famille restée en France.

Expatries : préparer son départ en famille

C’est la clé de réussite et les démarches sont nombreuses.

Trouver des personnes ressources en local.

Il est important d’avoir au moins un contact sur place. Elle pourra vous servir de guide. Elle sera très utile pour les démarches administratives, les visites ou pour trouver un logement.

De même, il est indispensable de se constituer un réseau d’expatriés ou professionnel. Il existe une multitude de moyens de se le créer via les réseaux et les plateformes collaboratives.

Anticiper les démarches administratives

Avant votre départ dans votre pays d’expatriation, vous pouvez anticiper de nombreuses tâches. Il faudra vous constituer une check list. Les points principaux à étudier sont :

Déménagement Expatrié

Votre déménagement : cela va être l’occasion de trier vos affaires. Emporter en priorité celles qui ont le plus de valeur sentimentale. Orientez-vous vers un spécialiste et faites plusieurs devis.

house (1)

La recherche d’un logement : déterminer vos besoins et votre budget. Dans certaines grandes métropoles comme Paris ou New York, les propriétaires exigent que votre salaire soit au moins deux fois celui du loyer exigé.

Scolarité Expatrié

La scolarité de vos enfants : établissement local ou international ? Internat ? Les possibilités sont nombreuses, mais elles doivent correspondre aux besoins de vos enfants.

Visa Eb 5

Le choix d’une Banque : votre statut d’expatrié fait naître de nouveaux besoins. Votre banque peut-elle vous fournir tous les services dont vous aurez besoin ?

Impot Expatrié

Les questions d’ordre fiscal (impôts, taxes,…) : faites le point sur votre régime fiscal vis-à-vis de la France. Où devrez-vous déclarer et payer vos impôts ?

Passport

Les visas et les passeports : vos documents sont-ils valides ? Disposez-vous des visas adéquats ?

Impot Expatrié

Ma protection sociale et mon assurance santé expatrié : il est indispensable de vous renseigner avant votre départ ! Disposerez-vous d’une couverture santé pour votre famille dans votre nouveau pays d’expatriation ? Comment la choisir ?

Doctor

Le point sur mes vaccins : sont-ils à jour ? Par exemple, pour le Viêtnam, il est conseillé de se faire vacciner contre l’hépatite A, et même la rage.

Conduire Australie

Le permis de conduire international : que vous partiez au Portugal ou à Bangkok, les règles ne sont pas les mêmes. Renseignez-vous avant de partir.

open-magazine

L’inscription au registre des Français établis hors de France : il concerne tout Français expatrié qui part plus de 6 mois dans un pays étranger. Il vous facilite les démarches administratives à l’étranger.

Quelles sont les meilleures villes pour s’expatrier en famille.

Comment trouver la ville qui offre le meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

Afin de faire le bon choix de nombreux critères sont à prendre en considération (la santé, le système scolaire, la qualité de vie, le coût de la vie, le logement). Une étude menée par le site KISI répond à cette question en se fondant sur de nombreux paramètres. Voici le top des 10 des villes où il fait bon vivre :

Helsinki (Finlande) : indétrônable, elle est en tête du classement depuis plusieurs années. Elle réunit tous les critères pour s’expatrier en famille.

Expatriation Helsinki

Munich (Allemagne) : loyers modérés, très bonnes écoles publiques, cette ville a tout pour plaire.

Oslo (Norvège) : c’est la plus grande ville norvégienne. En matière de sécurité routière, en 2019, on ne déplore aucun mort à vélo.

Hambourg(Allemagne) : ville très verte. Ici pas besoin de voiture, vélo et transport en commun suffisent.

Stockholm (Suède) : c’est une ville jeune reconnue pour son système d’éducation.

Berlin(Allemagne) : remplie d’histoire, cette métropole. De grands lacs permettent de s’y baigner en été.

Zurich (Suisse) : plus grande ville de la confédération helvétique. La qualité de vie et la sécurité en sont ses atouts.

Barcelone (Espagne) : il faudra vous adapter aux horaires de la ville catalane. La circulation est un vrai point noir.

Paris (France) : et oui 9e dans le classement. On vous laisse juge des attraits de la capitale.

Vancouver (Canada) : c’est une ville cosmopolite proche de son environnement. Le coût de la vie y est un peu plus élevé par rapport aux autres villes du Canada.

Vous l’aurez compris, s’expatrier en famille est un projet de longue haleine à ne pas prendre à la légère. Travail, école, bien-être de votre enfant ou de votre famille, autant de points à traiter avant le grand départ. Mais au bout du compte une expérience unique pour un grand voyage.