Expatriation : comment trouver un logement à l’étranger ?

TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTES

16 juin 2020
Trouver Logement Expatriation

L’une des étapes clés de votre projet d’expatriation est de trouver un logement. Si celui-ci est situé dans une grande métropole, les dépenses liées à votre logement peuvent être conséquentes, bien plus qu’en France.

Pour 2020, Paris se place à la 50ième place des villes les plus chères au monde. Les loyers y atteignent déjà des sommets puisque le prix au mètre carré avoisine les 35 € dans la capitale. Bien loin des 4 000 € qu’il vous faudra débourser pour un logement de 3 personnes à Hong-Kong.

Quelles sont les règles et les pièges pour trouver un logement à l’étranger ? Comment cibler sa recherche ? On vous éclaire sur le sujet.

Bien organiser sa recherche de logement en expatriation

Comme pour rechercher une assurance santé expatrié, trouver son logement commence par l’établissement d’une check list :

  • Quel est votre budget ?
  • Quelle surface recherchez-vous ?
  • Y a-t-il une école à proximité pour vos enfants ?
  • Existe-il des transports en commun à proximité pour aller à mon travail ?

Par exemple, pour votre budget, prenez bien en considération l’ensemble des frais tels que la caution, les charges locatives et les commissions éventuelles à verser à un intermédiaire.

Autant de questions qui vous permettront de cibler les quartiers à privilégier dans votre recherche.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Cibler les bonnes périodes pour déménager

Pour que votre recherche ne tourne pas au casse-tête, il y a quelques particularités locales à prendre en considération.

Tout d’abord, prenez garde aux périodes de vacances. Celles de l’hémisphère sud ne sont pas celles de l’hémisphère nord. Ces périodes sont favorables au déménagement et donc aux logements vacants.

De même, chaque 1er juillet au Québec, quelques 200 000 familles changent de domicile. Les baux locatifs sont d’un an et la date du 1er juillet coïncide avec la fin de l’année scolaire. C’est l’occasion d’avoir plus de choix à cette date et même de se meubler pour pas cher. Effectivement, qui dit déménagement dit tri, et les annonces de vente de meubles sont nombreuses.

Comment effectuer ma recherche de logement en expatriation ?

Vous pouvez anticiper cette recherche avant de partir. Cela vous permettra de prendre connaissance du marché immobilier local, des prix et des types de logements disponibles.

Vous pouvez également vous aider des nombreux sites web de petites annonces pour sélectionner des logements. A l’instar du Bon coin, il existe le site Gumtree pour le Royaume-Uni et l’Australie, Ok roomate pour les Etats-Unis ou Square Foot pour Hong Kong.

Vous pouvez aussi consulter les nombreux groupes de discussion sur Facebook où un grand nombre d’annonces y sont présentent.

Enfin, vous pouvez passer par une agence immobilière spécialisée pour les expatriés. Selon vos besoins, ils pourront sélectionner et cibler les meilleurs logements, mais également vous expliquer les conditions de location, la réglementation et les pièges à éviter.

Des frais vous seront bien évidemment facturés, mais vous bénéficiez en contrepartie des conseils et des services d’un professionnel. Cela peut notamment vous éviter des litiges quand vous serez amené à mettre fin à votre bail.

Par exemple, à Singapour, des expatriés se sont plaints de demandes abusives de la part de propriétaires au moment de la restitution de leur caution. Ils exigeaient des travaux sans rapport avec l’occupation des lieux, sous peine de conserver leur caution.

Comment éviter les pièges lors de ma recherche de logement en expatriation?

A l’étranger comme en France, les arnaques à la location sont nombreuses, surtout dans les villes où la demande est forte.

En tant qu’expatrié, vous êtes une cible pour ces escrocs, donc prudence.

Sur les annonces en ligne, méfiez-vous :

  • d’un loyer très inférieur à la moyenne du marché locatif ;
  • de photos trop avantageuses ou qui peuvent être prises sur d’autres sites ;
  • d’une réponse standard alors que vous avez demandé des renseignements précis.

En aucun cas, vous ne devez payer quoi que soit avant de visiter un appartement ou une maison.

Les cautions et garanties de loyer

Vous avez enfin trouvé le bien qui vous correspond. Il ne reste plus qu’à signer le bail.

L’agence immobilière ou le propriétaire vous demandera une caution ou une garantie de loyer afin de couvrir les éventuels dégâts que vous pourriez occasionnés pendant votre location.

Dans certains pays, cette caution n’est pas directement encaissée par le propriétaire.

Par exemple en Suisse, vous pouvez ouvrir un compte bancaire et y déposer la somme demandée. Le compte est bloqué tant que vous occupez le logement. La clôture ne peut se faire qu’avec l’accord du propriétaire et du locataire.

Il en est de même en Angleterre, où votre futur propriétaire doit placer votre caution auprès d’un « tenancy deposit scheme ». Il existe 3 organismes agréés par le gouvernement britannique.

En Australie, la caution s’appelle « bond ». Elle correspond en général à un mois de loyer.

A Singapour, on parle de « rental security deposit ». Attention, en cas de litige, si votre caution est supérieure à 10 000 dollars, vous devrez prendre un avocat devant les tribunaux !

En conclusion, avant de signer ou de verser de l’argent à votre futur propriétaire, il convient de bien officialiser toutes les transactions. Si, en France, le secteur de l’immobilier est très réglementé, il n’en est pas toujours de même à l’étranger. Il convient donc de toujours faire signer un reçu à votre propriétaire avec la date et la nature de la transaction.