L’expatriation est synonyme de nouvel environnement, de nouvelles coutumes et conditions de vie.

Ce sont aussi de nouveaux risques, qu’ils soient sécuritaires ou sanitaires.

Qu’il s’agisse de sécurité ou de santé, plus de 50% des incidents pourraient être évités grâce à des actions préventives.

Quels sont les risques lors de son expatriation ?

Si les risques sont multiples, ceux-ci peuvent facilement être réduits en mettant en place certaines précautions et mesures de prévention simples.

On peut tout d’abord noter les risques de nature sanitaire tels que :

  • les maladies infectieuses ou épidémies propres à certaines zones géographiques (paludisme, choléra …) ;
  • un sous-équipement des structures hospitalières locales ;
  • des conditions d’hygiène insuffisantes ;
  • un accès difficile aux traitements et aux médicaments.

Ensuite, on peut lister les risques liés à votre sécurité :

  • attentats et terrorisme ;
  • agressions et escroqueries :
  • catastrophes naturelles et ouragans.
Comprendre Son Environnement En Expatriation

Comprendre son nouvel environnement

Avant de s’expatrier, il est indispensable de vous informer sur votre nouveau pays d’accueil. Les us et coutumes peuvent être différents et parfois être diamétralement opposés aux vôtres (place de la femme, habitudes alimentaires, etc). Il faut les accepter ou se les faire expliquer par la population locale.

Une attitude de retenue est de mise, dans un premier temps, sur les sujets politiques, par exemple.

Connaître les coutumes locales, c’est aussi s’éviter de commettre des impairs ou maladresses avec son hôte ou un collègue de travail.

Ainsi en Chine, il convient toujours de nommer une personne par son nom de famille en premier. De même, il convient d’utiliser son titre comme professeur ou docteur pour le nommer.

Le bilan de santé pré-expatriation

Avant son départ, il conviendra de prendre un rendez-vous pour un check-up complet :

bilans cardiaque, sanguin, dentaire et optique.

N’hésitez pas à faire les soins nécessaires avant votre départ ; cela vous évitera de vous confronter, dès votre arrivée, au système de soins local parfois très différent de celui que l’on connaît en France.

Faites le point aussi sur votre carnet de vaccination. Mettez à jour vos vaccins si besoin selon votre destination

Il est indispensable de penser à son assurance santé expatrié.

Santé-Mobility vous permet de comparer gratuitement les meilleures offres du marché. Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour toute information.

Certains contrats d’assurance santé internationale prennent en charge un bilan de santé pour les expatriés.

Protégez vos documents

La perte de ses documents officiels comme son passeport, sa carte nationale d’identité ou ses cartes bancaires est toujours problématique et source d’anxiété.

Pour vos documents, pensez à en faire une copie. Il existe des solutions sur internet (coffre-fort virtuel, etc) vous permettant d’archiver les scans de vos papiers. En cas de perte, ceux-ci faciliteront vos démarches auprès des ambassades pour refaire vos papiers.

Expatriation : les précautions et bons gestes à adopter pour réduire les risques

Là encore, les règles de bon sens sont de mises.

Ayez toujours avec vous votre téléphone portable chargé (prévoir une batterie de secours).

Evitez toute manipulation d’argent à la vue de tous. Vous pouvez même prévoir 2 portefeuilles (un avec des petites coupures, un autre caché avec vos papiers et votre carte bancaire.

Abstenez-vous de porter des objets de valeur (bijoux, appareil photo, etc.). Ils font souvent l’objet de vol à l’arrachée.

Lors de déplacements sur de moyennes ou longues distances, préparez toujours votre itinéraire. Munissez-vous d’une trousse de premiers soins, d’un éclairage de secours et d’une couverture de survie.

Evitez de rouler la nuit dans des zones à risques. Enfin, prévenez toujours une autre personne de vos déplacements.

Prevention Expatriés

Eviter les comportements à risques

Les comportements interdits ou pénalement répréhensibles aux yeux de la loi française le sont aussi quasi systématiquement à l’étranger.

Parfois, la législation est encore plus sévère comme en République Tchèque, en Hongrie, en Slovaquie, en Roumanie ou en Bulgarie qui ne tolèrent aucune présence d’alcool dans le sang au volant.

De même, Singapour possède les lois les plus strictes en matière de lutte contre la drogue. La peine capitale est encourue pour tout trafic de drogue.

Il est donc important d’éviter tous les comportements liés à la prostitution, à la détention ou usage de stupéfiants ou encore à l’alcool au volant.

Attention également lors de vos sorties nocturnes en club ou en discothèque. Un expatrié peut être une proie facile. Méfiez-vous des rencontres hasardeuses, restez en groupe ou accompagné d’une personne de confiance.

Quels sont les sites utiles concernant les risques en expatriation ?

Tout d’abord, vous devez vous inscrire sur le registre des Français établis hors de France. Si vous vous expatriez plus de 6 mois, ce site vous offre services et informations.

Pour en savoir plus : le registre des Français établis hors de France

Le site du Ministère des affaires étrangères est une source d’informations pour se renseigner sur les risques de votre pays d’expatriation et connaître les alertes  de sécurité.

Lié au site du MAE, Le centre de crise et de soutien (CDCS) accompagne les expatriés français dans leur déplacement à l’étranger.

Quelles sont les zones à risques pour les expatriés ?

La grande majorité des risques se concentrent en Afrique et au Moyen-Orient.

Afrique

En Afrique

Dans certains pays africains, le risque d’attentat et d’enlèvement est particulièrement important : République Démocratique du Congo, Tchad, Somalie et  Mauritanie

Arabia

Sur le Moyen-Orient :

La Syrie, le Yémen, la majeure partie de l’Irak, l’est de l’Iran et la frontière irako-iranienne sont fortement déconseillés.

Asie

En Asie

Les zones à risques concernent l’Afghanistan, le Pakistan, certaines zones frontalières entre la Birmanie avec la Chine, la Thaïlande et le Bangladesh et la zone de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, au Japon.

Amérique Sud

En Amérique du Sud

Les zones frontières de la Colombie et le centre du Pérou sont en vigilance extrême.

Au Mexique, les secteurs déconseillés sont les états de Michoacán, Veracruz et du Tamaulipas, ainsi que la ville de Tijuana.

Europe

En Europe

La frontière entre la Russie et l’est de l’Ukraine est notée comme zone à risques.

Les zones frontalières entre la Turquie et la Syrie ainsi qu’entre la Turquie et l’Irak sont considérées en zone de guerre depuis de nombreuses années.

Il est impératif de s’informer préalablement avant toute expatriation sur la sécurité de son nouveau pays d’accueil.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.