Santé au Canada

Le système de soins et de santé canadien est largement développé. Les structures hospitalières sont reconnues pour leur qualité ainsi que la formation des professionnels de santé.

Cependant, il est important de savoir que ce système de santé est coûteux. Le financement du système mis en place par le gouvernement ainsi que le vieillissement de la population en sont les principales causes.

 

Le dispositif de santé au Canada

Les provinces et territoires du Canada disposent de leur propre régime d’assurance-maladie. Il existe donc 13 régimes maladie au total.

C’est dans la province du Saskatchewan, en 1962, que le système de santé canadien actuel prend naissance.

En 1984, le gouvernement fédéral élabore la loi canadienne sur la santé. Elle remplace les lois fédérales sur l’assurance-maladie et l’assurance-hospitalisation. Il y a un partage de compétences et de services entre le gouvernement fédéral canadien, les provinces et les territoires.

Bien que spécifiques, chacun de ces régimes répondent aux normes décrites dans la loi canadienne sur la santé (The Canada Health Act ou CHA), à savoir :

  1. l’universalité: couverture pour chacun des citoyens ;
  2. l’intégralité: les services médicaux et hospitaliers essentiels sont garantis ;
  3. la transférabilité: une couverture valable sur l’ensemble du territoire ;
  4. la gestion publique: financement par les autorités canadiennes ;
  5. l’accessibilité: accès pour tous.

En Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario, ce sont des primes versées par les canadiens de ces provinces qui financent le système de santé.

Dans les autres territoires et provinces, ce sont des taxes qui financent l’assurance maladie. Cependant, le système de santé au Canada est remis en question depuis quelques années.

Il est de plus en plus difficile de trouver un médecin généraliste. Cela peut être parfois décourageant. Si l’accès aux soins d’urgence est efficient (AVC, maladies cardiaques, cancer,…), celui pour des services des soins moins vitaux peut générer des mois voire des années d’attente.

D’autre part, les services de santé couverts par les régimes des différentes provinces sont de plus en plus restreints. Les patients ont donc un « reste à charge » sur leurs soins de plus en plus important.

Il reste bien sûr l’option de se tourner vers les cliniques privées mais le coût y est largement supérieur.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Assurance Santé Canada

Quelles modalités pour demander la carte d'assurance santé Canada ?

Tout d’abord, afin de l’obtenir, vous devez être citoyen canadien et résident permanent.

Vous devez faire votre demande auprès de la province de votre régime d’affiliation (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Nunavut, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest, Yukon).

Un formulaire est à compléter soit directement sur la page web de la province en question, soit dans une structure canadienne d’accueil pour nouveaux arrivants, ainsi que dans les dispositifs de soins hospitaliers.

A noter que certaines provinces imposent un délai de carence de 3 mois pour tous nouveaux arrivants (Ontario, Colombie-Britannique, Nouveau-Brunswick et du Québec). L’accès au système de soins et de santé au Canada n’est pas automatique. Dans ce cas de figure, il est important de recourir à une assurance privée.

Bon à savoir : les pharmaciens canadiens, pour des questions de santé d’ordre mineur, sont de bons conseils. Une officine canadienne propose plus de services que son homologue en France. Cela peut vous éviter d’attendre aux urgences ou en clinique inutilement.

RAMQ (Régie de l'assurance-maladie du Québec)

La province du Québec impose un délai de carence de 3 mois aux nouveaux résidents avant d’accéder au système de soins. Cependant, France, Belgique, Danemark, Suède, Grèce, Finlande, Norvège, Luxembourg et Portugal ont signé un accord d’entente concernant la protection sociale. Sous réserve de remplir certaines conditions, il permet à leurs ressortissants de bénéficier directement du régime général de santé.

En savoir plus : Régie de l’Assurance maladie Québec

Mémo : si vous changez de province ou de territoire, vous devrez vous réinscrire auprès du système de santé auquel est rattaché votre nouveau domicile.

Important : si vous êtes PVT, Visa vacances travail, vous ne pouvez pas bénéficier de la protection sociale au Canada. Le système de soins et de santé au Canada est extrêmement coûteux.

Votre assurance Canada PVT doit impérativement comporter les garanties suivantes : l’assistance rapatriement, l’hospitalisation, les maladies non préexistantes ainsi que les frais et soins médicaux en cas d’accident, blessure et maladie soudaine et inopinée.

Afin de voyager en toute sécurité, SANTE MOBILITY est partenaire de GO ON ASSURANCES.

GO ON ASSURANCES propose un contrat d’assurances PVT CANADA au meilleur rapport qualité prix.

Vos dépenses de santé sont couvertes dès le 1er Euro.

Obtenir un rendez-vous pour votre santé au Canada

En cas d’urgence ou pour une consultation pour une maladie bénigne, il existe plusieurs solutions afin d’obtenir un rendez-vous auprès d’un professionnel de santé au Canada.

Doctor

Le médecin de famille

C’est l’équivalent de notre médecin généraliste. Les médecins canadiens sont aussi appelés  « family doctors ». Le prix de leurs honoraires est libre. Il faut compter entre 50 $ et 100 $ CA environ (données moyennes).

Pour information, il est extrêmement difficile de se procurer un rendez-vous. Les listes d’attente sont longues. Avant d’avoir une date, il faut compter minimum quelques mois voire plusieurs années !

Dans la province du Québec, Il existe un site internet pour accéder à un médecin de famille : Guichet Médecin de Famille

A l’instar de nos médecins généralistes, ils sont les seuls habilités à vous orienter vers un spécialiste (excepté pour les ophtalmologues).

Sans mauvais jeu de mots, prenez votre mal en patience !

Hopital

Les hôpitaux au Canada

Ils se composent d’un service d’urgence et d’un service de médecine généraliste ouvert au public. Mais là aussi, les files d’attente peuvent être interminables.

L’avantage des hôpitaux est que vous pourrez passer tous les examens nécessaires pour traiter votre maladie.

Cependant, et en vertu de l’accessibilité aux soins, vous pourrez y passer plusieurs heures voire toute la nuit à attendre votre consultation. C’est la limite de ce système !

Walk In Clinic

Clinique canadienne« sans rendez-vous » ou « walk-in » clinics

Au Canada, il existe les cliniques sans rendez-vous. Elles portent mal leur nom, puisque certaines exigent que vous appeliez…pour prendre un rendez-vous…

Les autres cliniques fonctionnent sur un système  « premier arrivé premier soigné ». Mais dans ce cas, il vaut mieux arriver dès l’ouverture, voire une heure avant. Le temps d’attente peut être très long. Pour les rendez-vous d’urgence, c’est la meilleure solution.

Il vous faudra débourser 100 à 150 $ CA pour une consultation (données moyennes).

Clinique

Les cliniques privées

Elles sont de plus en plus populaires au Canada car elles offrent une prise en charge plus rapide.

Attention, dans une clinique privée canadienne, les coûts sont bien plus élevés par rapport au système de santé public canadien.

 

Pharmacie et traitements médicaux

Bien entendu, les médicaments doivent être prescrits sur ordonnance pour être remboursés.

La prise en charge des médicaments est variable selon votre province.

Le gouvernement canadien a défini des missions et des services spécifiques pour les officines. En effet, les pharmacies canadiennes ont un rôle plus large que les officines françaises. Elles peuvent faire des vaccins, contrôler des maladies chroniques (par exemple hypertension), évaluer des affections bénignes et même prescrire des analyses de laboratoire.

Mémo : si vous souhaitez voyager avec votre traitement personnel, veillez à vous renseigner avant votre entrée au Canada. En effet, certains médicaments légaux en France peuvent être considérés illégaux ici. Les normes et limites de sécurité diffèrent entre les pays.

Vous pouvez rentrer avec une prescription de 3 mois avec votre ordonnance.

Découvrez les derniers articles liés à la santé au Canada