EXPATRIES : QUELLES AIDES FACE AU COVID ?

TEMPS DE LECTURE :  3 MINUTES

6 octobre 2020
Aide Secours Expatrie

La crise sanitaire liée au COVID-19 a fortement impacté les entrepreneurs français expatriés à l’étranger. En première ligne, les agences de voyages, réceptifs et propriétaires d’hébergements touristiques ont vu leur chiffre d’affaire lourdement chuté. Certains n’ont plus d’activité. Les restaurateurs souffrent aussi de cette crise.

Dès avril 2020, une aide spéciale Covid-19 a été mise en place par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Quel en est le mécanisme ? Quelles en sont les règles d’attribution ? On vous éclaire sur le sujet.

Qu’est-ce que le secours occasionnel de solidarité ?

C’est une aide sociale mise en place par le gouvernement français destinée aux Français à l’étranger en difficulté. Il a pour objectif de soutenir les expatriés et leur famille pour parer aux besoins de première nécessité.

Qui sont les bénéficiaires du secours occasionnel de solidarité ?

Afin de prétendre à cette aide, il faut :

  • Être inscrits au registre des Français établis hors de France
  • Justifier d’une perte de revenus en raison de la crise sanitaire du coronavirus

Pour plus d’information sur le registre des Français établis hors de France, consulter notre article.

Comment est attribué l’aide du secours occasionnel de solidarité ?

Vous pouvez en bénéficier au maximum 4 fois jusqu’à fin 2020. Elle est versée mensuellement.

Cette aide est cumulable avec un dispositif d’aides publiques locales.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Quel est le montant du secours occasionnel de solidarité ?

Le montant est variable en fonction du pays dans lequel vous êtes expatriés. Pour en connaitre le montant, il faut consulter le site du consulat du pays concerné (voir annuaire).

Par exemple :

En Argentine, il est de 129,14 € pour un couple ou célibataire auquel s’ajoute 86.10 € par enfant à charge.

Pour le Cambodge, il est de 100.20 € pour le foyer et à 66.80 € par enfant à charge.

Aux Etats-Unis, il sera de 251,41 euros (couple ou célibataire). Le supplément par enfant à charge s’élève à 167,61 euros.

Quelles sont les justificatifs à fournir ?

La liste des documents peut varier d’un consulat d’un pays à un autre. Mieux vaut consulter leur site avant de déposer votre dossier.

Cependant en règle générale, il vous faudra fournir :

  • le formulaire de demande d’aide exceptionnelle
  • une lettre expliquant votre situation actuelle
  • une copie du livret de famille
  • une copie de votre carte national d’identité ou passeport
  • les justificatifs des revenus perçus en 2019les justificatifs de la perte ou de la baisse de salaire depuis mars 2020
  • le récapitulatif de vos dépenses de logement (quittance, loyer, tableau de votre prêt bancaire, électricité, gaz, …)
  • votre relevé d’identité bancaire

Quels sont les revenus à déclarer pour percevoir le secours occasionnel de solidarité ?

L’ensemble des revenus du foyer sont à prendre compte. Les revenus salariés, mais aussi ceux locatifs, les retraites.

J’ai déjà perçu un premier versement du secours occasionnel de solidarité. Dois-je présenter à nouveau tous les justificatifs pour un autre versement ?

Si votre situation n’a pas changé, vous devrez alors fournir une attestation sur l’honneur indiquant l’absence de changement de situation.

Mes enfants majeurs sont toujours en scolarité et à ma charge. Peut-on les déclarer pour obtenir une aide ?

Il convient de justifier de leur situation avec un certificat de scolarité.

Les associations d’entraides pour les expatriés

Vous pouvez aussi vous tourner vers les associations ou fondations locales. Ces organismes peuvent disposer de fonds alimentés par les cotisations des adhérents ou des dons. Leur action est complémentaire de celle des consulats. Elles apportent un soutien aux familles en grande détresse, en urgence médicale.

Il existe par exemple l’association des Association d’Entraide des Français du Cambodge (AEFC), le Fonds d’Entraide des Français de Hong Kong (FEF) ou la Fondation d’Entraide des Français en Argentine (FEFA).

L’AEFC a mis en place une aide unique de 300 $ par foyer et 100 $ par enfant. Cette aide est cumulable avec celle de l’ambassade.