Articles

Check List Expatriation

Réussir son expatriation : la check-list indispensable

TEMPS DE LECTURE : 5 MINUTES

5 février 2021
Check List Expatriation

Ca y est ! Vous y êtes. Votre projet d’expatriation se concrétise. Par choix professionnel ou par envie d’une nouvelle vie, vous avez décidé de partir à l’étranger.

Attention, la route est encore longue. Avant votre départ, vous devrez gérer de nombreuses démarches. L’anticipation et l’organisation sont les clés de la réussite de votre expatriation.

On vous éclaire sur le sujet.

Connaitre son pays d’expatriation

Nouveau pays, nouveaux usages, nouvelles coutumes. Une nouvelle culture s’offre à vous, avec des rites et des codes qui peuvent vous dérouter.

Afin de faciliter votre intégration et ne pas commettre d’impair, il est important de vous renseigner sur votre nouveau pays de résidence.

Les sources d’informations sont multiples. Les réseaux sociaux et des applis mobiles peuvent vous aider. Les groupes Facebook sont très actifs (Français à Budapest, Retraite et expatriation en Thaïlande,). Les membres de ces groupes vous donneront de précieux conseils.

Les démarches administratives avant son départ en expatriation

Là aussi, la liste est longue. Mais avec de la méthode, vous ne devriez rien oublier.

Vos documents de voyages

Passeport Biometrique

Votre passeport

vérifier s’il est nécessaire dans votre pays d’expatriation. Attention au délai, pour l’obtenir. À l’approche des vacances scolaires cela peut prendre plus de temps.

Visa E1

Le Visa

Un visa est-il nécessaire dans votre nouveau pays de résidence ? Les démarches peuvent longues et compliqués. Il faut s’y prendre à l’avance. Consulter le Consulat ou le service consulaire de l’Ambassade du pays d’expatriation.

Permis Conduite Expatrié

Le permis de conduire

votre permis français est-il valable dans votre pays d’expatriation ? Devez-vous opter pour un permis international ?

Protection Données Sante Mobility

Sécuriser vos documents

faites un scan de tous vos documents importants (livret de famille, passeport, carte d’identité). Mettez-les dans votre cloud ou un coffre numérique afin qu’il soit accessible à tout moment.

Là aussi, la liste est longue. Mais avec de la méthode, vous ne devriez rien oublier.

Prévenir les administrations

Là aussi les organismes à prévenir sont nombreux :

  • Caisse de retraite
  • Caisse d’allocations familiales
  • Caisse primaire d’assurance-maladie
  • Le centre des impôts
  • Pôle Emploi, si vous y êtes inscrits
  • Le rectorat ou les établissements scolaires de mes enfants
  • Votre fournisseur d’énergie (gaz, électricité) et l’eau.

Bien entendu, n’oubliez pas de résilier vos abonnements internet, assurance auto et habitation.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Trouver un logement en expatriation

C’est un point à anticiper. Il faut tout d’abord définir votre budget et vos besoins.

Ciblez les bonnes périodes pour déménager. Vérifier les périodes scolaires d’été dans votre pays d’expatriation, propice au départ des expatriés.

Pour plus d’information, consulter notre dossier : comment trouver un logement à l’étranger ?

Préparer son déménagement

De nombreux expatriés le disent, c’est le moment de faire du tri et du rangement. Identifier les objets indispensables ou ceux qui coûtent beaucoup plus cher à l’étranger.

Vous pouvez vous poser la question, par exemple pour votre voiture.

Enfin, choisissez un déménageur spécialisé, il vous conseillera aussi sur la formalité douanière.

Bon à savoir : il existe une certification FAIM ((FIDI Accredited International Movers). Ce label permet d’avoir une certaine qualité de prestation.

 

Ma banque en expatriation

Vous devrez prévoir un rendez-vous avec votre conseiller bancaire. Votre banque est-elle en mesure de vous apporter les services en lien avec vote nouveau statut d’expatrié ?

Cela concerne vos moyens de paiement, les transferts internationaux. Et surtout quels sont les coûts associés à ces services.

Pour bien choisir sa banque spécialisée expatrié, lisez notre article.

Choix Banque Expatriation

Santé : ma protection sociale et mon assurance en expatriation

En premier lieu, il est nécessaire de faire un bilan de santé pour chaque membre de la famille.

  • Prise de sang
  • Bilan dentaire
  • Consultation ophtalmologique
  • Check up

Si possible, engager le maximum de dépenses pour votre santé avant votre départ.

Pouvez-vous emmener avec vous votre traitement médical ? Une formalité administrative est-elle prévue aux frontières ?

Renseignez-vous sur les vaccinations obligatoires dans votre pays d’expatriation. Un vaccin contre la COVID est –elle nécessaire ?

Enfin et néanmoins primordiale, pensez à souscrire à une assurance expatrié ou internationale. Pour choisir entre une assurance complémentaire CFE ou une assurance au premier euro, vous pouvez utiliser notre comparateur santé expatrié.

Retraite et prévoyance

Selon votre contrat de travail ou votre statut d’indépendant, vous ne pouvez plus cotiser pour votre retraite ou ne plus bénéficier d’une prévoyance décès invalidité.

Il est possible de continuer à cotiser via la caisse des français de l’étranger (CFE).

De même, pour la prévoyance, vous pouvez opter de souscrire des garanties auprès d’un assureur spécialisé.

Il sera à même de vous proposer des garanties décès toutes causes, Invalidité et des indemnités journalières en cas d’arrêt travail.

Cela peut être inclus dans votre assurance santé expatrié au même titre que l’assistance rapatriement et votre responsabilité civile vie privée.

Scolarité et éducation de mes enfants lors de mon expatriation

Le choix de l’école pour vos enfants est très important, tant pour leur équilibre que pour leur intégration.

De nombreuses options s’offrent à vous comme une école locale ou une école internationale.

Il existe de nombreux établissements scolaires français à l’étranger. L’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger) ou la MLF (Mission Laïque Française) disposent d’un réseau très étendu.

C’est une étape à anticiper, afin de s’assurer de la continuité de la scolarisation de vos enfants.

Quelle fiscalité lors d’une expatriation ?

Il faut aussi se poser la question de l’impact sur sa fiscalité, son patrimoine et sa succession avant son départ.

Comme pour sa santé, un bilan patrimonial est à effectuer. Il est fréquent que les expatriés soient mal informés sur des questions liées au droit à la retraite ou d’investissement en France depuis l’étranger.

De même, si vous partez loin de la France, il se peut que vous ayez toujours une obligation de déclarer vos revenus en France.

Enfin en cas de succession, quelle sera la loi applicable lors de votre décès ?

Expatriation Famille

S’expatrier en famille : un nouveau départ !

TEMPS DE LECTURE : 5 MINUTES

20 novembre 2020
Expatriation Famille

L’expatriation n’est pas seulement l’aboutissement d’un projet professionnel. Il implique bien souvent votre conjoint, vos enfants et votre famille.

En effet, s’expatrier en famille est aborder aussi sous l’angle psychologique, financier et culturel.

Changer de pays, de vie, revient aussi à changer de cultures. En effet, us et coutumes sont différents entre le Canada et Hong Kong.

Pour que votre expatriation soit réussie, il faut donc s’y préparer, anticiper certaines démarches.

On vous éclaire sur le sujet, voici nos conseils.

Expatries : un véritable projet en Famille

Si partir vers un nouveau pays est une expérience unique, il faut bien prendre en considération que chaque membre de la famille doit être inclus et préparer à ce projet.

Le retour d’expérience des expatriés sur ce point est unanime : la cellule familiale doit être solidaire. L’intégration du conjoint et des enfants est essentielle dans le processus d’expatriation.

Nouveau pays, nouveau départ

C’est aussi une nouvelle vie où chacun perd ses repères. Qu’ils soient géographiques, culturels, linguistiques, tout sera différent. L’école pour vos enfants, les relations professionnelles pour vous et votre conjoint.

De nombreux témoignages font état d’une restructuration des liens familiaux. Les premiers mois dans votre nouveau pays, vous aurez probablement peu de relation. Cela favorise le rapprochement des membres de votre famille. On est plus solidaire les uns envers les autres et plus à l’écoute.

C’est une force qui ne doit pas devenir une faiblesse. Il ne faut pas que votre famille reste repliée sur elle-même. Vivre dans un nouveau pays est une opportunité unique de s’ouvrir sur des nouvelles cultures.

Gérer les tensions au sein de la famille en expatriation

Lors des premiers temps de l’installation, des tensions peuvent rapidement faire surface. Les principales apparaissent lorsque l’un des deux conjoints n’a pas de travail sur place.

Ne trouvant pas sa place, le conjoint se trouve en position de « suiveur ». De là, il peut naître le sentiment de sacrifier pour l’autre.

De même, les problèmes d’adaptation à votre nouveau pays sont aussi source de conflits. Il est donc indispensable de communiquer, anticiper les moments de doutes.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Les avantages de s’expatrier en famille...

Ils sont bien évidemment nombreux. Tout d’abord, vous allez vous offrir une nouvelle qualité de vie. Si la France offre de bonnes conditions pour vivre en famille, de nombreux autres pays la surclassent. Helsinki en Finlande en est le parfait exemple.

Pour vos enfants ou votre conjoint, ils vont pouvoir apprendre une nouvelle langue. Devenir bilingue sera pour eux un réel plus dans leur future vie professionnelle. De nombreux expatriés témoignent que leurs enfants sont devenus trilingues. En plus du français et de l’anglais, ils apprennent aussi la langue de leur pays d’expatriation.

Les enfants d’expatriés doivent apprendre à s’intégrer dans un nouveau pays. Cela renforce leur capacité d’adaptation et leur offre un autre vison du monde.

Pour vous ou votre conjoint, c’est l’occasion de se créer un nouveau projet. Entreprendre, faire une formation, du bénévolat. Les occasions sont multiples. Trouver un travail ou une occupation sera un facteur positif pour son intégration.

Enfin, vous aurez une nouvelle sur le monde. Vous gagnerez en ouverture d’esprit.

Assurance Sante Expatrie Famille

…et ses inconvénients

Le choc culturel de l’expatriation

Comme nous l’avons déjà dit, nouveau pays, nouvelle vie et nouvelle culture. C’est un véritable déracinement que l’on subit. Tous les repères sont différents. Même si un pays nous semble proche, il faut s’y préparer.

Prenons l’exemple de ce couple parti au Canada. Installés au Québec, ils ont eu l’impression de réapprendre le français. La gastronomie française leur manquait quotidiennement. L’hiver est long et froid au Québec, cela peut paraître interminable les premières années.

Faire une préparation interculturelle avent son départ à l’étranger peut être une bonne chose. Des coachings existent !

Les enfants et la famille

On s’aperçoit aussi rapidement qu’on n’a plus de grands-parents pour s’occuper des enfants pendant les vacances solaires ou lorsqu’ils sont malades.

Certes, on peut avoir une voisine ou une bonne amie, mais ce n’est pas la même chose.

Les expatriés se plaignent souvent de l’éloignement avec leur famille restée en France.

Expatries : préparer son départ en famille

C’est la clé de réussite et les démarches sont nombreuses.

Trouver des personnes ressources en local.

Il est important d’avoir au moins un contact sur place. Elle pourra vous servir de guide. Elle sera très utile pour les démarches administratives, les visites ou pour trouver un logement.

De même, il est indispensable de se constituer un réseau d’expatriés ou professionnel. Il existe une multitude de moyens de se le créer via les réseaux et les plateformes collaboratives.

Anticiper les démarches administratives

Avant votre départ dans votre pays d’expatriation, vous pouvez anticiper de nombreuses tâches. Il faudra vous constituer une check list. Les points principaux à étudier sont :

Déménagement Expatrié

Votre déménagement : cela va être l’occasion de trier vos affaires. Emporter en priorité celles qui ont le plus de valeur sentimentale. Orientez-vous vers un spécialiste et faites plusieurs devis.

house (1)

La recherche d’un logement : déterminer vos besoins et votre budget. Dans certaines grandes métropoles comme Paris ou New York, les propriétaires exigent que votre salaire soit au moins deux fois celui du loyer exigé.

Scolarité Expatrié

La scolarité de vos enfants : établissement local ou international ? Internat ? Les possibilités sont nombreuses, mais elles doivent correspondre aux besoins de vos enfants.

Visa Eb 5

Le choix d’une Banque : votre statut d’expatrié fait naître de nouveaux besoins. Votre banque peut-elle vous fournir tous les services dont vous aurez besoin ?

Impot Expatrié

Les questions d’ordre fiscal (impôts, taxes,…) : faites le point sur votre régime fiscal vis-à-vis de la France. Où devrez-vous déclarer et payer vos impôts ?

Passport

Les visas et les passeports : vos documents sont-ils valides ? Disposez-vous des visas adéquats ?

Impot Expatrié

Ma protection sociale et mon assurance santé expatrié : il est indispensable de vous renseigner avant votre départ ! Disposerez-vous d’une couverture santé pour votre famille dans votre nouveau pays d’expatriation ? Comment la choisir ?

Doctor

Le point sur mes vaccins : sont-ils à jour ? Par exemple, pour le Viêtnam, il est conseillé de se faire vacciner contre l’hépatite A, et même la rage.

Conduire Australie

Le permis de conduire international : que vous partiez au Portugal ou à Bangkok, les règles ne sont pas les mêmes. Renseignez-vous avant de partir.

open-magazine

L’inscription au registre des Français établis hors de France : il concerne tout Français expatrié qui part plus de 6 mois dans un pays étranger. Il vous facilite les démarches administratives à l’étranger.

Quelles sont les meilleures villes pour s’expatrier en famille.

Comment trouver la ville qui offre le meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

Afin de faire le bon choix de nombreux critères sont à prendre en considération (la santé, le système scolaire, la qualité de vie, le coût de la vie, le logement). Une étude menée par le site KISI répond à cette question en se fondant sur de nombreux paramètres. Voici le top des 10 des villes où il fait bon vivre :

Helsinki (Finlande) : indétrônable, elle est en tête du classement depuis plusieurs années. Elle réunit tous les critères pour s’expatrier en famille.

Expatriation Helsinki

Munich (Allemagne) : loyers modérés, très bonnes écoles publiques, cette ville a tout pour plaire.

Oslo (Norvège) : c’est la plus grande ville norvégienne. En matière de sécurité routière, en 2019, on ne déplore aucun mort à vélo.

Hambourg(Allemagne) : ville très verte. Ici pas besoin de voiture, vélo et transport en commun suffisent.

Stockholm (Suède) : c’est une ville jeune reconnue pour son système d’éducation.

Berlin(Allemagne) : remplie d’histoire, cette métropole. De grands lacs permettent de s’y baigner en été.

Zurich (Suisse) : plus grande ville de la confédération helvétique. La qualité de vie et la sécurité en sont ses atouts.

Barcelone (Espagne) : il faudra vous adapter aux horaires de la ville catalane. La circulation est un vrai point noir.

Paris (France) : et oui 9e dans le classement. On vous laisse juge des attraits de la capitale.

Vancouver (Canada) : c’est une ville cosmopolite proche de son environnement. Le coût de la vie y est un peu plus élevé par rapport aux autres villes du Canada.

Vous l’aurez compris, s’expatrier en famille est un projet de longue haleine à ne pas prendre à la légère. Travail, école, bien-être de votre enfant ou de votre famille, autant de points à traiter avant le grand départ. Mais au bout du compte une expérience unique pour un grand voyage.

Assurance Expatrie Pas Cher

Comment payer moins cher son assurance santé expatrié ?

TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTES

16 novembre 2020
Assurance Expatrie Pas Cher

Si une assurance santé internationale n’est pas obligatoire lors de son expatriation, elle est fortement conseillée voir indispensable.

Effectivement, les systèmes de soins à l’étranger sont très différents d’un pays à une autre. La prise en charge de vos frais de santé peut être très faible et les coûts sont souvent importants voire exorbitants.

Une étude récente montre que 1 expatrié sur 5 ne dispose pas d’une assurance santé internationale. La raison principale en est le coût pour plus de 50 % d’entre eux.

Comment réduire le budget de son assurance expatrié ? Comment obtenir le meilleur rapport garantie/prix ? On vous éclaire sur le sujet.

Bien évaluer ses besoins

Les offres en matière d’assurance santé expatrié sont nombreuses. Faire le bon choix relève parfois du casse-tête. Cependant, elles s’articulent toutes de la même façon.

On retrouve 5 grands postes de garanties :

  • l’hospitalisation : chambre particulière, frais d’opération chirurgicale, rééducation suite à une hospitalisation,
  • les frais de médecine courante ou ambulatoire : consultation d’un médecin généraliste ou spécialiste, radiologie, IRM, médicaments,
  • l’optique : verres et montures, chirurgie des yeux,
  • les frais dentaires : soins, prothèses, orthodontie,
  • la maternité : frais d’accouchement avec ou sans césarienne.

Si vous envisagez de partir à l’étranger ou si vous y résidez déjà, pensez à vérifier les montants et plafonds de remboursement de ces principaux postes de dépense. Vous devrez notamment vous assurer que les plafonds des frais de santé correspondent effectivement à votre situation.

Par exemple : vous avez des enfants qui peuvent avoir besoin de soins d’orthodontie prochainement. Le montant garanti au contrat correspond-il aux frais moyens observés dans le pays ?

De même, si vous avez pour projet d’agrandir la famille lors de votre expatriation, le montant de la prise en charge des soins maternité est-il suffisant ?

En priorisant ainsi vos postes de dépense, vous pourrez éviter de souscrire à des garanties dont vous ne vous servirez pas ou peu.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Optez pour la franchise annuelle

Si en France, nous n’avons pas l’habitude de supporter un reste à charge important lors de soins médicaux, ce système est fréquent à l’étranger et notamment aux Etats-Unis.

La franchise  est la somme annuelle qui demeure à votre charge, c’est-à-dire que vous devrez payer.

Par franchise annuelle, il faut entendre le reste à charge par année civile.

Le montant de cette dernière est variable d’un assureur à un autre. Elle peut aller de 150 € à 5 000 € selon les contrats.

En optant pour cette franchise annuelle, vous bénéficiez d’une remise sur votre prime d’assurance qui peut aller jusqu’à 20%.

Attention : le système de franchise annuelle est une option proposée à votre contrat, il n’est pas obligatoire.

Comment fonctionne la franchise annuelle ?

Prenons un exemple concret.

Vous avez consulté un ophtalmologue à l’étranger. Le prix de sa consultation est de 120 €. Il vous prescrit des lunettes dont la facture s’élève à 450 € (verres et monture comprises).

Lors de la souscription, vous avez opté pour une franchise générale de 150 €. Votre forfait optique est de 500 €/an /personne.

Vous serez donc remboursé de 570 € (120 € + 450 €) moins 150 € de franchise annuelle, soit 420 €.

En revanche, elle ne s’applique qu’une et une seule fois par année civile. Pour toutes vos autres dépenses de santé, vous serez donc par la suite intégralement remboursé selon les dispositions prévues par votre contrat.

Comparez pour mieux s'assurer

Le choix d’une assurance santé expatrié peut s’avérer très compliqué et lourd de conséquences.

Il est parfois complexe de se repérer dans cette masse d’informations, que ce soit au niveau des garanties, des exclusions ou des conditions de prise en charge.

Santé Mobility vous offre un service gratuit : un comparateur d’assurance santé pour les expatriés.

Simple et rapide, vous obtenez des devis après avoir défini vos besoins en matière de dépenses de santé, votre niveau de couverture et votre pays d’expatriation.

Nos conseillers seront à votre écoute pour valider vos choix et votre contrat.

Brexit Expatriation

Brexit : santé, travail, que va-t-il se passer pour les expatriés ?

TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTES

16 novembre 2020
Brexit Expatriation

Reporté à deux reprises, l’article 50 du Traité sur l’Union européenne devrait entrer en vigueur le 31 janvier 2020. A partir de cette date, le Royaume-Uni ne fera plus partie de l’UE. Pour les Français et Européens expatriés sur le sol britannique, de nombreuses questions se posent, notamment en matière de couverture santé et de travail.

Quelles conséquences pour la couverture santé des expatriés ?

Les assurances voyage ne sont destinées qu’à des séjours de moins de 12 mois. Complémentaires du régime général de santé et de la mutuelle, elles n’offrent qu’une prise en charge des frais médicaux liés à un aléa survenant durant le voyage.
Ne sont donc pas remboursés les soins et médicaments liés à un problème de santé ultérieur (asthme, diabète, etc).

La couverture santé des expats au Royaume-Uni

Tant que le Brexit n’est pas en vigueur, les ressortissant de l’UE bénéficient d’une couverture maladie encadrée par un accord entre l’Europe et le Royaume-Uni. Ainsi, pour nos compatriotes, trois solutions :

 

  • National Health Service qui est l’équivalent de notre Sécurité sociale mais avec des remboursements bien plus faibles ;
  • Caisse des Français de l’Étranger. La souscription à une mutuelle santé internationale en complément de la CFE offre une meilleure prise en charge, notamment en cas d’hospitalisation ;
  • Assurance santé internationale au 1er euro : cette solution offre des garanties à la carte et bien plus intéressantes.

Pour un futur expatrié, la question de votre assurance santé internationale et de votre protection sociale est primordiale.

Consultez notre dossier « 1er Euro ou Complément CFE, comment choisir ? »  pour tout comprendre.

Après le Brexit, quelle prise en charge en cas de maladie ou d'hospitalisation ?

A compter du 31 janvier 2020, la situation est nettement plus floue, notamment pour les ressortissants qui ne sont pas parvenus à obtenir le statut de résident permanent (settled status). Si celui-ci permet en effet de bénéficier des mêmes avantages que les Britanniques, notamment la gratuité des soins, son obtention relève du casse-tête administratif.

Alors, comment vont être pris en charge les Français expatriés en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation ? Pour le moment, de nombreuses hypothèses circulent, mais aucune ne semble actuellement privilégiée. D’ailleurs, la solution la plus simple serait que le Royaume-Uni et la France signent des accords de réciprocité en matière de protection sociale de leurs ressortissants.

Ce scénario idéal est malheureusement fort peu probable, tout du moins dans les mois à venir. En effet, même si le gouvernement britannique a promulgué une loi autorisant effectivement de tels accords de réciprocité, les avancées sont à ce jour quasi nulles.

Selon toute vraisemblance, on se dirige donc vers un accès aux soins différencié si vous ne disposez pas du statut de résident permanent. La seule alternative est donc pour les expatriés de souscrire à une assurance santé internationale au 1er euro sans attendre le 31 janvier 2020.

Travailler outre-Manche après le Brexit

Si vous prévoyez une prochaine expatriation outre-Manche en vue d’y travailler, là encore, le Brexit risque de considérablement compliquer votre projet.

Quelle reconnaissance de vos diplômes et qualifications professionnelles ?

Les Britanniques ne devraient plus automatiquement reconnaître vos qualifications professionnelles à compter du Brexit.

Toutefois, la reconnaissance de vos diplômes avant et après le 31 janvier 2020 devrait être identique. Les instances britanniques s’appuient actuellement sur la Convention de Lisbonne sur la reconnaissance des qualifications relatives à l’enseignement supérieur pour déterminer les équivalences. Elles ont fait savoir qu’aucune évolution n’est prévue et que cela reste d’actualité.

La délivrance d'un visa britannique obligatoire

La sortie de l’UE met obligatoirement fin à la libre circulation des travailleurs. Tout projet de travail au Royaume-Uni impliquera donc l’obtention d’un visa.

Celui-ci ne sera délivré qu’aux femmes et aux hommes disposant de certaines compétences professionnelles, ces dernières n’étant actuellement pas encore énoncées. Par ailleurs, chaque postulant devra faire l’objet d’un parrainage de la part de son futur employeur.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.