Quel est le profil de l’expatrié français en 2020 ?

TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTES

4 août 2020
Expatriation 2020

L’observatoire de l’expatriation (La Banque transatlantique, en partenariat avec l’Union des Français de l’étranger (UFE) et l’institut de sondage OpinionWay, ) a publié le 26 juin dernier le résultat d’un grand sondage réalisé auprès de Français vivant à l’étranger.

Cette enquête porte sur un échantillon de plus de 5000 personnes. Elle permet de mieux connaître les expatriés ainsi que les raisons de leur départ.

Quel est le profil d'un expatrié en 2020 ?

Selon les résultats de cette enquête, il en ressort que :

  • 51 % des sondés habitent en Europe dont 31% en Union Européenne ;
  • 1/5 des sondés sont en Amérique dont 6 % aux Etats-Unis et 8% au Canada ;
  • 15% en Asie ;
  • 9% en Afrique.

Par ailleurs,

  • 83% des expatriés sont nés en France ;
  • 56% d’entre eux possèdent uniquement la nationalité française. Sur les 44% ayant plusieurs nationalités, c’est la double nationalité franco-canadienne qui arrive en premier (8%), suivie de la franco-américaine ;
  • 44% des conjoints ont la nationalité française ainsi que 89% de leurs enfants ;
  • 56 % des expatriés ont vécu dans deux pays en dehors de la France.

Expatriation : quelles sont les motivations des Français ?

Quelle que soit leur tranche d’âge, les Français s’expatrient en premier pour saisir une opportunité professionnelle (39%).

Cependant, cette raison est beaucoup plus citée chez les jeunes de moins de 35 ans.

Parmi les autres motifs avancés par les sondés :

  • 25% des Français et des Françaises quittent le sol tricolore pour des raisons sentimentales ;
  • 20% voient l’expatriation comme un levier pour leur carrière ;
  • 13% s’établissent à l’étranger pour profiter d’une rémunération plus attractive.

Seule une minorité (5%) justifie son départ pour une raison fiscale.

Santé Mobility conseille les expatriés dans leur choix d’assurance santé internationale

Partir à l’étranger, c’est aussi vérifier que sa famille est bien couverte en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation.

Santé Mobility vous propose en quelques clics de comparer parmi les meilleurs contrats santé expatrié et de choisir les garanties qui vous conviennent (frais d’hospitalisation, maternité, consultation, assistance rapatriement). C’est un service gratuit, rapide et complet.

Quelle est la durée moyenne d'une expatriation ?

Sur ce point, l’observatoire a d’abord demandé quelle était la durée initialement envisagée de l’expatriation. Elle est en moyenne de 7 ans.

40 % des sondés n’avaient aucune idée de la durée prévue de leur séjour dans le pays où ils vivent actuellement.

Puis, la seconde question a été de savoir quelle était la durée réelle de leur expatriation. Elle est de 20 ans en moyenne.

Quelles sont les difficultés rencontrées lors de l'installation à l'étranger ?

L’enquête ne met pas en évidence une difficulté en particulier. A 34 %, c’est l’éloignement des proches qui est cité.

Les démarches administratives représentent 24 % des réponses, notamment en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

A 17%, ils se posent des questions quant à la confiance à accorder au corps médical local.

Ils reconnaissent majoritairement que la France est le pays le plus adapté pour y être suivi médicalement (57%) ou y être hospitalisé (55%).

En revanche, le travail et l’économie du pays d’accueil semblent plus favorables qu’en France. C’est notamment le cas pour y créer une entreprise (64%) ou y exercer une activité professionnelle (68%).

Quels liens les expatriés conservent-ils avec la France ?

Le lien est assez fort, puisque :

  • ils se sentent citoyens français à 34% ;
  • ils se rendent en France au moins une fois par an à 77% ;
  • les expatriés côtoient des citoyens français à 60% dans le cadre de leur expatriation.

Si 27% d’entre eux souhaitent revenir en France à terme, les plus de 65 ans eux désirent rester dans leur pays d’expatriation.

A 68%, ils consomment des produits culturels français et privilégient le « made in France » à 21%.

Quels sont les raisons d'un retour en France ?

Principalement, ils souhaitent rentrer pour retrouver des proches et leur famille (55%).

A 42 %, ils envisagent d’y prendre leur retraite.

Point important, la France serait terre de retour en raison de son système de soins (29%) et pour sa meilleure qualité de vie (28%).

En conclusion, 93% des expatriés se disent satisfaits de leur expatriation. La réponse est un peu plus nuancée en Amérique Centrale, Amérique du Sud et en Afrique.